Comment filtrer les PFAS dans l'eau potable ?

Comment filtrer les PFAS dans l'eau potable ?

Qu’est-ce que les PFAS ?

Les PFAS (substances per- et polyfluoroalkylées) sont une large famille de produits chimiques fabriqués par l'homme, connus pour leur utilisation dans de nombreux produits industriels et de consommation courants.

Les PFAS possèdent des liaisons carbone-fluor extrêmement fortes, ce qui les rend résistants à la chaleur, à l'eau et à l'huile. Cette propriété les rend utiles dans de nombreuses applications, mais aussi difficiles à dégrader dans l'environnement.

Ainsi, on les trouve dans des produits tels que les revêtements antiadhésifs (comme ceux des poêles ou des ustensiles de cuisine), les textiles, les tissus et tapis résistants aux taches, certains emballages alimentaires, mousses d'extinction d'incendie, et dans certains produits cosmétiques.

 

Préoccupations environnementales et sanitaires

Les PFAS sont persistants, ce qui signifie qu'ils ne se dégradent pas facilement dans l'environnement. Ils peuvent s'accumuler dans le corps humain et ont été associés à divers problèmes de santé, tels que des effets sur le système immunitaire, des risques de cancer, et des problèmes de reproduction et de développement.

 

Présence dans l'eau potable 

Les PFAS peuvent s'infiltrer dans les sources d'eau potable, principalement à partir des eaux de ruissellement industrielles, des décharges, et des mousses anti-incendie utilisées dans les aéroports et les exercices militaires. Leur présence dans l'eau potable est devenue une préoccupation majeure pour la santé publique.

 

2 sources permettant de comprendre rapidement l'étendu des dégâts :

1 - L'article du Monde ci-dessous présente une carte, issue d'une enquête collaborative, montrant pour la première fois l'ampleur de la contamination de l'Europe par les PFAS, des polluants persistants et toxiques. La carte révèle la présence de 20 usines productrices de PFAS, plus de 17 000 sites contaminés détectés, 232 utilisateurs industriels de PFAS, et environ 21 500 sites présumés contaminés, incluant des bases militaires et industries. Plus de 2 100 "hot spots" avec des concentrations dangereuses pour la santé ont été identifiés. Ces données soulignent l'importance de gérer la pollution par les PFAS en Europe.

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2023/02/23/polluants-eternels-explorez-la-carte-d-europe-de-la-contamination-par-les-pfas_6162942_4355770.html

 

2- L'essentiel de notre exposition aux PFAS, notamment au PFOA et au PFOS, provient de l'eau et des aliments. La réglementation française, suivant la Directive européenne, fixe des seuils pour les PFAS dans l'eau potable qui seront appliqués à partir de 2026 (500 ng/L pour tous les PFAS et 100 ng/L pour 20 PFAS spécifiques). Toutefois, ces seuils sont jugés insuffisants, car ils ne sont pas basés sur les dernières connaissances scientifiques. D'autres pays, comme le Danemark et les États-Unis, ont établi des normes beaucoup plus strictes (le Danemark a choisi d’appliquer une norme à 2 ng/L pour la somme de 4 PFAS). En France, l'Anses a fixé une valeur maximale de 75 ng/L pour le PFOA, inférieure à la norme européenne (Aux États-Unis, l’agence de protection de l’environnement (US-EPA) a proposé une norme pour le PFOA à 4 ng/L).

https://www.generations-futures.fr/actualites/pfas-cancerogenes/

 

 

Quels sont les impacts des PFAS sur la santé ?

Les PFAS, en raison de leur nature persistante et bio accumulative, peuvent avoir plusieurs impacts sur la santé humaine. Voici quelques-uns des effets potentiels liés à l'exposition aux PFAS :

- Risques de cancer : Certaines formes de PFAS, comme l'acide perfluorooctanoïque (PFOA), ont été associées à un risque accru de certains types de cancer, notamment le cancer des testicules et des reins.

 - Effets sur le système immunitaire : Des études ont suggéré que l'exposition aux PFAS peut affaiblir le système immunitaire, réduisant ainsi l'efficacité des vaccins et augmentant la susceptibilité à certaines infections.

 - Autres effets : Problèmes de reproduction, difficultés de développement des enfants, augmentation du niveau de cholestérol, problèmes de thyroïde ou autres déséquilibres hormonaux, effets néfastes sur le foie, problèmes de poids.

 

En guise de source, vous pouvez lire l'article du 01/12/2023 : « PFAS : l'OMS relève le niveau de cancérogénicité de deux substances »

Le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment attesté la dangerosité potentielle pour l'homme de deux substances de la famille des PFAS : l'acide perfluorooctanoïque (PFOA) et l'acide perfluorooctanesulfonique (PFOS). Dans un avis publié le 30 novembre dans The Lancet Oncology, le PFOA a été classé comme « cancérogène pour l'homme » et le PFOS comme « peut-être cancérogène pour l'homme ».

https://www.actu-environnement.com/ae/news/pfas-oms-niveau-cancerogenicite-substances-43053.php4

L'article suivant cité également plus loin est riche d'enseignements :

https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/mieux-comprendre-les-pfas-leurs-effets-les-textes-applicables

 

 

Quels sont les récents problèmes d'actualité sur les PFAS ?

silence sur les dangers des pfas

L'article du Monde du 15 novembre 2023 ci-dessous aborde le scandale de la contamination de l'eau en Belgique par les PFAS. Céline Tellier, ministre wallonne de l'environnement, a été interrogée sur l'exposition d'environ 20 000 habitants de Wallonie à de l'eau contaminée par ces produits chimiques toxiques et persistants. Malgré les alertes précoces, y compris par l'armée américaine en 2018, les habitants ont été laissés dans l'ignorance. Le ministre a été critiqué pour un manque de vigilance et de réaction face à cette menace.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2023/11/15/pfas-la-belgique-cherche-des-responsables-dans-le-scandale-de-la-contamination-des-eaux_6200298_3244.html

 

Le 18 octobre 2023, un email interne et confidentiel du directeur général de l'ARS Occitanie a été publié, révélant une forte présence de PFAS dans l'eau potable de la région et conseillant vigoureusement de ne pas consommer l'eau du robinet, mais de l’utiliser uniquement pour le reste, et de privilégier l'eau en bouteille.

https://www.midilibre.fr/2023/10/19/leau-du-robinet-ne-doit-plus-etre-consommee-le-mail-confidentiel-et-alarmant-du-directeur-de-lars-occitanie-11530121.php

 

L'article du Progrès ci-dessous du 15 décembre 2023 rapporte que la préfecture de la Métropole de Lyon maintient sa recommandation de ne pas consommer les œufs des poulaillers locaux en raison de la pollution aux PFAS, principalement due à l'usine Arkema à Pierre-Bénite. Les analyses ont révélé une présence supérieure à la normale de PFAS dans les sols, fruits, légumes, et eaux de pluie ou de puits de la région. Une évaluation des risques sanitaires est en cours, avec des résultats attendus pour le second semestre 2024.

https://www.leprogres.fr/environnement/2023/12/15/pollution-aux-pfas-la-prefecture-maintient-sa-recommandation-de-ne-pas-consommer-les-oeufs-de-poulaillers

 

L'article ci-dessous décrit les mesures prises à Annecy, Haute-Savoie, en réponse à la contamination par les PFAS dans la nappe des Iles. Des contrôles anticipés ont révélé une contamination supérieure aux normes dans trois puits. Un forage a été arrêté en 2022, et des mesures ont été prises pour assurer la qualité de l'eau distribuée. Des études sont engagées pour comprendre l'aquifère et identifier les sources de pollution, avec une attention particulière sur trois sites industriels locaux.

https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/pfas-suivi-de-la-situation-dans-le-secteur-dannecy-haute-savoie

 

Quelques citations de l’article ci-dessous :

« Pollution massive aux PFAS, ces substances toxiques, éternelles, sont présentes partout »

« Les PFAS, poison du siècle, sont répandus partout et l'Alsace n'est pas épargnée. »

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/alsace/pollution-massive-aux-pfas-ces-substances-toxiques-eternelles-sont-presentes-partout-2869493.html

 

 

Quelles sont les actions ?

Inaction sur la filtration des PFAS dans l'eau potable

La surveillance de la présence des PFAS dans l'eau du robinet est actuellement hors du champ des analyses de l'Agence Régionale de Santé (ARS), puisque ces composés ne sont pas encore réglementés.

Cependant, d'ici à 2026, la réglementation changera suite à la révision de la directive européenne 2020/2184 sur la qualité de l'eau potable, pour inclure les PFAS.

Cette directive, transposée en droit français en décembre 2022, cible 20 PFAS avec une limite de qualité fixée à 0,10 µg/L.

Les PFAS seront intégrés dans les analyses sanitaires de l'eau potable à partir de 2026, ou dès le 1ᵉʳ janvier 2023 pour les sites dans lesquels leur présence a déjà été détectée.

https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/mieux-comprendre-les-pfas-leurs-effets-les-textes-applicables

https://www.anses.fr/fr/content/pfas-des-substances-chimiques-dans-le-collimateur

Sur ce sujet, l'article de générations futures cité en introduction est également intéressant. Pour rappel, celui-ci indique que le Danemark a choisi d’appliquer une norme à 2 ng/L soit 0,002 µg/L pour la somme de 4 PFAS ou qu'aux États-Unis, l’agence de protection de l’environnement a proposé une norme pour le PFOA classé cancérigène à 4 ng/L soit 0,004 µg/L.

 

La gourde filtrante ÖKO EUROPE retient-elle les PFAS ?

Une étude menée par le laboratoire Eurofins Euraceta à notre demande en décembre 2023 a mené aux résultats visibles sur le graphique ci-dessous.

Vous trouverez le document officiel de l’étude sur notre page recensant notamment tous les tests en laboratoire :

https://okoeurope.com/pages/technologie-laboratoire-et-analyses

 

L’étude a révélé qu’il n’y avait plus aucune trace de PFAS visible après filtration via notre gourde filtrante ÖKO EUROPE.

Ne laissez pas faire le hasard et équipez-vous afin de protéger votre santé et celle de votre famille.

En tout cas, c’est ce que nous vous recommandons.

Amicalement,

 

L’équipe ÖKO EUROPE